Addiction sexuelle

L'addiction sexuelle est la perte de contrôle et la poursuite du comportement pathologique lié à l'acte sexuel malgré la connaissance de ses conséquences négatives.



Catégories :

Sexualité - Trouble sexuel et trouble de l'identité sexuelle - Dépendance comportementale

L'addiction sexuelle est la perte de contrôle et la poursuite du comportement pathologique lié à l'acte sexuel malgré la connaissance de ses conséquences négatives.

L'addiction sexuelle n'est pas encore référencée par le DSM-IV tout comme l'alcoolisme ou la prise régulière de drogues comme la cocaïne, l'héroïne, le crack ou l'ecstasy. Son admission au sein du DSM-IV ne saurait tarder, tant l'intérêt pour l'addiction sexuelle ne cesse de grandir.

Histoire

Le concept d'addiction sexuelle a été introduit pour la première fois au milieu des années 70 à Boston par un membre des Alcooliques Anonymes (Al Anon). Cette maladie a ensuite fait l'objet d'un ouvrage de Patrick Carnes en 1980 intitulé Out of the Shadows : understanding Sexual Addiction[1].

Typologie et caractéristiques

Il existe deux types d'addictions : les addictions avec produit, et les addictions sans produit. L'addiction sexuelle fait partie des addictions dites "sans produit" .

Selon le Dictionnaire des addictions de Laurent Karila[2], l'addiction sexuelle est définie comme "une addiction comportementale dont il existe différentes présentations cliniques comme la masturbation compulsive, la drague compulsive, la consultation compulsive de sites internet classés X, de journaux ou de services téléphoniques à caractère pornographique, la fréquentation de clubs échangistes, de sex shops, de peep shows, de bars lap-dance et l'hypersexualité".

Selon Laurent Karila, l'addiction sexuelle, comme toute addiction, comporte des phases (ou cycles). Ils sont au nombre de 4, et s'intensifient à chaque répétition :

  1. phase d'obsession (champ psychique dominé par les préoccupations de recherche de stimulations sexuelles)
  2. phase de ritualisation (précède l'acte sexuel)
  3. phase compulsive (exécution de l'acte sexuel précis, et le sujet ne peut pas arrêter ou dominer son comportement)
  4. phase de désespoir (sentiment d'impuissance devant le comportement)

L'addiction sexuelle répond aux critères du Dr. Aviel Goodman [3] tels que "la perte de contrôle et la poursuite du comportement pathologique malgré la connaissance de ses conséquences négatives pour l'individu" et , comme toute addiction, est dissimulée à l'entourage du sujet. Ce dernier s'adonne par conséquent seul à son addiction, pouvant alors éprouver de la culpabilité et pouvant fréquemment privilégier son addiction à son entourage. Les proches se plaindront par conséquent fréquemment du manque de disponibilité du sujet, et souffriront comme "co-dépendants" de l'addiction du sujet.

L'addiction sexuelle, comme toute addiction, peut être particulièrement négative pour le sujet et quelquefois mener au décès de ce dernier, surtout en cas de conduites dites "à risques" qui peuvent entraîner la contamination par le VIH, ou par le virus de l'hépatite.

Traitement

Toujours selon Karila[4], l'addiction sexuelle, véritable maladie du dispositif de récompense, peut être soignée avec la psychothérapie et de groupes de paroles.

Carnes a créé dans les années 90 un questionnaire de 25 items pour dépister les addictés au sexe. C'est un questionnaire aux réponses fermées oui/non. Si, sur les 25 items, 13 au moins ont reçu la réponse affirmative, le praticien peut en déduire que le sujet est bien addicté et doit être soigné si tel est son désir.

Des centres comme le Rhind Practice (en) à Londres proposent des séjours de "désintoxication" mais aussi des groupes de parole thérapeutique; le site web de Patrick Carnes (en) est aussi particulièrement bien documenté.

En France, il existe des groupes de parole (ex : Clinique Marmottan) mais aussi des groupes de parole pour les gays parisiens contre la dépendance sexuelle (lien externe).

Voir aussi

Notes et références

  1. (en) Ed. Hazelden Information & Educational Services, 3e éd. revue, 2001 (ISBN 978-1568386218) . Lien vers l'article sur Amazon. fr
  2. Laurent Karila, Dictionnaire des addictions, éd. Phase 5, 2007 (ISBN 978-2915439656) . Lien vers l'article sur Amazon. fr
  3. (en) Aviel Goodman, Sexual Addiction : An Integrated Approach, éd. Mondial Universities Press, 1998 (ISBN 978-0823660636) . Lien vers l'article sur Amazon. fr
  4. Laurent Karila, Les addictions, coll. "Les Idées Reçues", éd. Le Cavalier Bleu, 2008 (ISBN 978-2846702003) . Lien vers l'article sur Amazon. fr

Liens externes

Recherche sur Google Images :



"pour addiction sexuelle."

L'image ci-contre est extraite du site people.plurielles.fr

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (372 x 372 - 41 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Addiction_sexuelle.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu