Chaman

Le chaman se présente comme l'intercesseur entre l'homme et les esprits de la nature. Il a une vision du monde qu'on qualifie actuellement d'holistique dans son sens commun ou animiste.



Catégories :

Spiritualité autres - Anthropologie des religions - Chamanisme

Chamane Pygmée
Chaman de la Forêt amazonienne

Le chaman (ou "chamane", "shaman") se présente comme l'intercesseur entre l'homme et les esprits de la nature. Il a une vision du monde qu'on qualifie actuellement d'holistique dans son sens commun ou animiste (voir aussi les Théories Gaïa). Le chaman est à la fois : sage, thérapeute, guérisseur et voyant. Il est l'initié et le dépositaire de la culture, des croyances et des pratiques du chamanisme, du peuple dont il est issu. On le trouve essentiellement dans les sociétés respectant les traditions.

Ce terme provient du toungouse (langue de Sibérie) "Shaman" (personne qui possède la Connaissance). Une confusion avec le sanscrit Shramana ou samana (qui désignait des ascètes) a laissé penser que les deux termes avaient une source commune, mais il n'en est rien[1].

Fonction au sein des sociétés respectant les traditions

Icône de détail Article détaillé : chamanisme.

Le rôle est surtout assumé par des hommes avec des fonctions particulièrement variées dans les sociétés respectant les traditions, incluant la direction de la tribu, l'élaboration et la direction des rituels, la guérison par sa connaissance des plantes ou une action psychique directe, l'enseignement, le conseil; ces rôles sont fréquemment combinés.

Les aptitudes supposées des chamans sont , entre autres, une vision extra sensorielle; des pouvoirs psychiques variables suivant les traditions et l'individualité du chaman (télépathie, prescience, vision à de longues distances, divination... ) ; comme psychopompe, il relie le monde des morts, l'au-delà, à celui des vivants par une série de transformations personnelles, quelquefois par l'emploi de substances psychotropes, guidés par un chaman plus ancien, selon une relation Maître-Disciple.

Le chamane a acquis une certaine popularité pour un public des sociétés modernes en recherche d'expériences mystiques ou après la lecture des ouvrages de Carlos Castaneda. Ainsi, les offres d'initiations chamaniques à base de substance psychotrope comme l'ayahuasca et l'iboga, par exemple, ont fait l'une des journaux, provoquant des débats et une polémique sur leur nocivité éventuelle[2] et les envisageables difficultés que pourraient rencontrer des citadins européens qui s'engageraient aveuglément dans de telles pratiques.

  • Le chamanisme et les techniques archaïque de l'extase, Mircea Eliade
  • Le Chamanisme, Michel Perrin éditeur PUF
  • Journal d'une apprentie chamane, Corine Sombrun Pocket
  • La Chasse à l'âme, Roberte Hamayon, professeur émérite EPHE, monde bouriate (Mongolie & Sibérie)

Recherche sur Google Images :



"réduisant le chaman a un"

L'image ci-contre est extraite du site arutam.free.fr

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (336 x 250 - 19 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Chaman.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu