Dianova

Établi dans 12 pays d'Europe et d'Amérique, le réseau Dianova est constitué d'un ensemble d'organisations indépendantes...



Catégories :

Association ou organisme lié à la toxicomanie

Établi dans 12 pays d'Europe et d'Amérique, le réseau Dianova est constitué d'un ensemble d'organisations indépendantes et autonomes qui animent des programmes sociaux et développent des initiatives novatrices dans les domaines de l'éducation, du développement de la jeunesse et de la prévention ou traitement des toxicomanies et autres addictions, alcool, drogues, médicaments psychotropes, etc.

Dianova est issue de l'association Le Patriarche dont le fondateur Lucien Engelmajer a du fuir la France en 1998 pour échapper à des poursuites judiciaires.

Origine

Dianova est officiellement fondé en 1998 après que la fronde d'un groupe de dirigeants de l'association Le Patriarche eut évincé Lucien Engelmajer, le fondateur controversé de cette association, mais aussi ses plus proches collaborateurs.

L'association Le Patriarche fut officiellement créée en France en 1974, sur le modèle des communautés alternatives en vogue dans les années 70. A l'origine, la vocation du Patriarche était d'accueillir les usagers de drogue et de les amener à abandonner la toxicomanie avec l'aide d'anciens usagers censés les accompagner dans leur démarche de réhabilitation. La thérapie proposée était principalement fondée sur l'apprentissage des règles de vie de la communauté, le respect d'horaires planifiés, la participation à des activités, le travail, la formation, etc.

L'association Le Patriarche disposait à l'origine du soutien de plusieurs spécialistes, néanmoins, les méthodes proposées par son fondateur, Lucien Engelmajer, se sont rapidement heurtées de front aux pratiques fréquemment admises. Lui étaient reprochés son approche collective et semblable pour tous, le sevrage effectué sans médicament, ni soutien médical d'aucune sorte, l'absence de tout intervenant professionnel, (l'un des dogmes du Patriarche reposait sur l'entraide de «ceux qui connaissent le problème pour l'avoir vécu» et par conséquence, le rejet de l'ensemble des intervenants externes, suspectés de gagner leur vie sur le dos des toxicomanes) et en particulier le mépris de tout règlement administratif qui l'ont conduit particulièrement vite à accueillir davantage de personnes que l'association n'avait de places, à ouvrir des centres d'accueil sans agrément préalable, etc.

La dérive sectaire de l'association Le Patriarche [1] trouve là son origine : le refus de Lucien Engelmajer de composer avec les moindres critiques et son isolement progressif et paranoïaque du milieu des intervenants en toxicomanie.

L'isolement se poursuit et conduit Le Patriarche, Comme Synanon et d'autre communautés l'ont fait jusque là, à se tromper dans un «projet de vie» alternatif qui ne visait plus l'objectif d'une réinsertion sociale dans la société civile, mais une sorte d'arrangement sans limite de temps, dans lequel les personnes bénéficiaient du vivre et du couvert, d'un petit pécule variable, fréquemment prélevé sur les émoluments variés versés par l'administration aux derniers arrivés (chômage, RMI, allocation adultes handicapés), et divers avantages en nature suivant la place occupée dans la hiérarchie.

Lucien Engelmajer se posait alors en leader autocratique, incontesté et incontestable, tandis que la communauté thérapeutique réclamait une organisation démocratique dans lequel le groupe participe au cheminement ainsi qu'à l'émancipation de l'individu.

Dès les origines un courant démocratique s'est opposé au sein du Patriarche à un clan sectaire et privilégié. En 1998 le conseil d'administration appuyé par des proches, révoquait Lucien Engelmajer et amorçait une rénovation dans une atmosphère défavorable et suspicieuse de la communauté des intervenants en toxicomanie.

Les activités du réseau Dianova

Les activités de Dianova sont en constant développement. Elles comprennent aujourd'hui :

Fonctionnement de Dianova

Engagées sur trois continents, les membres de Dianova sont confrontées à des besoins particulièrement différents, du fait de la diversité des problèmes et de la manière d'y répondre, et de la diversité des cultures. Les expériences locale sont partagées au travers du réseau Dianova.

Dianova Mondial

Dianova Mondial est l'organe faîtier du réseau Dianova[2]. Son rôle est de définir les politiques et les objectifs communs de la totalité du réseau en vue de la réalisation de sa mission; d'apporter des services d'assistance et/ou de financement à ses membres (formation, communication, gestion et développement) ; de développer l'échange de bonnes pratiques entre ses membres; d'apporter ses services aux administrations publiques ainsi qu'aux autres organisations sociales au sens général. Dianova Mondial s'est vu accorder en 2007 le statut consultatif spécial auprès du conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC). [3]

Dianova Canada

Dianova Canada [4] gère à Terrebonne un centre d'accueil pour personnes dépendantes, certifié par le ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec[5].

Le centre de traitement

D'une capacité de 35 places, le centre propose aux hommes ainsi qu'aux femmes de 18 ans et plus aux prises avec un problème de dépendances (alcool et autres drogues) un programme de traitement en communauté thérapeutique d'une durée de 4 à 10 mois. Un programme résidentiel de huit semaines avec suivi ambulatoire est aussi disponible pour une clientèle non désocialisée.

Le programme Répit Urbain

Le projet Répit Urbain est un projet d'accueil visant le développement des connaissances et des compétences personnelles des personnes itinérantes ou à risque d'itinérance, fréquemment des "jeunes de la rue", dans une perspective de réinsertion sociale. Le programme propose le répit d'un court séjour structuré, dans l'environnement calme du centre de Terrebonne, allié à une série d'ateliers visant à développer les compétences et les connaissances de la clientèle en matière de psychotropes, de nutrition, de pratiques sexuelles plus sûres, de modes de transmission de maladies transmises sexuellement, etc. L'objectif du programme est d'influencer positivement la clientèle à changer son mode de vie, ou alors à diminuer/abandonner l'usage d'alcool et autres drogues.

Affiliations

Dianova Belgique

dianova belgique asbl [11]

Centre de traitement

Centre résidentiel "La Ferme de Thioux", région de Namur, communauté thérapeutique de 45 places pour adultes ou adolescents. Accrédité par le Service Public Fédéral Justice, le Service Public Fédéral Finances Affiliatié à Fedito Wallonne (Fédération wallonne des institutions pour toxicomanes, la FCSS (Fédération des centres de services sociaux), au (Réseau Assuétudes Namurois), soutenu par ministère de la Santé de la région wallonne. [12]

Dianova Espagne

Dianova Italie

Dianova Portugal

Dianova Suède

Dianova Nicaragua

Dianova Chili

Dianova Uruguay

Dianova USA

Dianova Suisse

Drustvo Up Slovénie

Références

  1. Le Patriarche est cité par une commission de l'Assemblée Nationale dans le rapport de 1995 sur les sectes
  2. http ://www. dianova. org
  3. http ://esango. un. org/civilsociety
  4. dianova ca
  5. http ://dependances. gouv. qc. ca/index. php?id=22, 53, 0, 0, 1, 0&nofiche=158&re=cert
  6. http ://www. wftc. org
  7. http ://www. aitq. com/membres/qcregions/region14. htm
  8. http ://www. rapsim. org/58/MembresedueRAPSIM. montreal
  9. http ://www. fohm. org
  10. http ://www. cldem. com/
  11. dianova. be
  12. [www. feditobxl. be Fédération des institutions francophones de la région Bruxelles-Capitale œuvrant dans le domaine de la toxicomanie. ] [www. ctb. odb. beConcertation toxicomanies Bruxelles. Lieu de concertation officielle de l'ensemble des experts et praticiens bruxellois. [www. bftc. be Fédération belge des communautés thérapeutiques] [www. eftc. be Fédération européenne des communautés thérapeutiques]

Liens externes

Recherche sur Google Images :



"général de Dianova,"

L'image ci-contre est extraite du site letraitdunion.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (580 x 387 - 56 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Dianova.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu