Dopamine

La dopamine est un neurotransmetteur appartenant aux catécholamines et par conséquent issue de l'acide aminé tyrosine. La dopamine est aussi une neurohormone produit par l'hypothalamus.



Catégories :

Hormone de l'hypothalamus - Neurotransmetteur - Catécholamine

Dopamine
Structure de la dopamine
Structure de la dopamine
Général
Nom IUPAC 4- (2-aminoéthyl) benzène-1, 2-diol
Synonymes oxytyramine
hydroxytyramine
intopine
3, 4-dihydroxyphényléthylamine
No CAS 51-61-6
No EINECS 200-110-0
Code ATC C01CA04
DrugBank DB00988
ChEBI 18243
SMILES
InChI
Apparence poudre blanche à odeur différentive
Propriétés chimiques
Formule brute C8H11NO2  [Isomères]
Masse molaire 153, 1784 gmol-1
C 62, 73 %, H 7, 24 %, N 9, 14 %, O 20, 89 %,
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La dopamine est un neurotransmetteur appartenant aux catécholamines et par conséquent issue de l'acide aminé tyrosine. La dopamine est aussi une neurohormone produit par l'hypothalamus. Sa principale fonction comme hormone est d'inhiber la libération de prolactine par le lobe antérieur de l'hypophyse.

La dopamine est le précurseur de l'adrénaline et de la noradrénaline.

Historique

Sa fonction de neurotransmetteur a été découverte en 1958 par Arvid Carlsson et Nils-Åke Hillarp au Laboratoire de pharmacologie du Conseil national cardiologique de Suède. Elle a été appelée dopamine car c'est un monoamine, et ses précurseurs synthétiques sont 3, 4-dihydroxyphénylanine (L-DOPA). Arvid Carlsson a reçu en 2000 le prix Nobel de physiologie ou médecine pour avoir démontré que la dopamine n'est pas uniquement un précurseur de la norépinéphrine (noradrénaline) et de l'épinéphrine (adrénaline), mais également un neurotransmetteur.

La dopamine avait été synthétisée pour la première fois en 1910 par George Barger et James Ewens au Wellcome Laboratories à London, en Angleterre.

Fonctions physiologiques

Dans le dispositif nerveux périphérique, elle joue le rôle d'analeptique circulatoire (stimulant des fonctions assurant la circulation sanguine).

Au niveau du dispositif nerveux central (SNC) elle a un effet globalement stimulant. Elle est impliquée dans les phénomènes de dépendances via le dispositif de récompense. A titre d'exemple, la cocaïne provoque une inversion du fonctionnement du dispositif de recapture de la dopamine[1] qui est chargé de diminuer son action. La nicotine provoque aussi une augmentation de la transmission dopaminergique.

De plus, elle est impliquée dans le phénomène de contrôle des fonctions motrices. La maladie de Parkinson est une maladie dont la cause est la dégénérescence d'un groupe de neurones produisant de la dopamine. Le médicament L-dopa ralentit la progression de la maladie, car le cerveau transforme cette substance en dopamine.

Au contraire, une surutilisation de la dopamine présente dans le cerveau entraîne la schizophrénie, ce qui génère des hallucinations et des perturbations de la pensée et des émotions.

Elle est aussi impliquée dans la zone cérébrale non incluse dans la barrière hématœncéphalique responsable du réflexe de vomissement, ce qui explique l'effet anti-émétique des neuroleptiques (antagonistes dopaminergiques).

La pratique régulière d'un sport permet d'augmenter la sécrétion naturelle de dopamine[2].

Elle est aussi impliquée dans le trouble de déficit de l'attention/hyperactivité (TDAH), dont la cause est un problème de recapture de la dopamine par les synapses.

Physiologie

L'action de la dopamine est médiée par son récepteur post-synaptique. Il existe 7 types de récepteurs à la dopamine répartis en 2 classes : les récepteurs D1 et D2.

D1 : récepteurs du striatum, du cortex et de l'hippocampe... Activés par la dopamine

  - D1A
  - D1B/D5
  - D1C
  - D1D   

D2 : récepteurs du striatum, du dispositif limbique, du noyau caudé... Inhibés par la dopamine

  - D2
  - D3
  - D4

Utilisation médicale

En perfusion continue, c'est un tonique qui accélère le rythme cardiaque. Elle sert à maintenir la pression artérielle et le débit cardiaque chez les patients occasionnellementétats de choc.

À dose modérée, elle entraîne une vasoconstriction veineuse aidant au maintien de la pression artérielle. Elle entraîne aussi une vasodilatation des artères rénales servant à conserver une diurèse.

À plus forte dose, les effets sur la contraction cardiaque sont contrebalancés par la survenue d'une tachycardie, ou alors de troubles du rythme cardiaque. Un dérivé, la dobutamine, présentant de manière atténuée ces effets secondaires, est alors préférentiellement utilisé.

Traitements

Pour traiter des maladies à déficit dopaminergique, on a recours à plusieurs types de traitements.

Les molécules agissant sur le phénomène de recapture de la dopamine

On classe dans ce groupe les tricycliques, qui inhibent les transporteurs d'amines de la membrane pré-synaptique. Les tricycliques ne sont pas spécifiques du transporteur de dopamine (DAT), ils inhibent aussi les transporteurs de la sérotonine, la noradrénaline, etc...

Les molécules agissant sur le phénomène de dégradation synaptique de la dopamine

On classe dans ce groupe les IMAO, inhibiteurs de la monoamine oxydase (MAO).

Recherche

Notes et références

  1. http ://www. lanutrition. fr/A-quoi-sert-la-dopamine-a-2003-152. html La Nutrition. fr : A quoi sert la dopamine ?
  2. Santé Magazine : Vous êtes fatigué ? Bougez !
  3. Drd4 gene polymorphisms are associated with personality variation in a passerine bird (Proc Biol Sci. 2007 July 22; 274 (1619)  : 1685–1691)

Voir aussi



Phényléthylamines


Recherche sur Google Images :



"Is dopamine"

L'image ci-contre est extraite du site blog.lib.umn.edu

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (504 x 360 - 21 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Dopamine.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu