GlaxoSmithKline

GlaxoSmithKline est une entreprise britannico-américaine, numero 2 de l'industrie pharmaceutique mondiale. Elle résulte de la fusion entre Glaxo Wellcome et SmithKline Beecham en 2000.



Catégories :

Société cotée au LSE - Société cotée au NYSE - Entreprise du FTSE 100 - Entreprise fondée en 2000 - Entreprise pharmaceutique - Entreprise britannique du secteur de la santé - Entreprise publique britannique

Logo de GlaxoSmithKline

Logo de GlaxoSmithKline
Création
Action LSE : GSK
NYSE : GSK
Slogan (s) «Un laboratoire engagé pour la Vie»
Siège social Flag of the United Kingdom.svg Londres, Royaume-Uni
États-Unis d'Amérique Philadelphie, États-Unis
Direction Sir Christopher Gent (PDG non executif), Andrew Witty (DG)
Activité (s) Industrie pharmaceutique
Filiale (s) GSK Pharma, GSK Santé Grand Public, GSK Biologicals
Effectif 103 000 (2008)
Site Web www. gsk. com
Chiffre d'affaires £24, 352 milliards (2008)
Résultat net £4, 712 milliards (2008)
Principaux concurrents
Pfizer - Novartis - Johnson & Johnson - Roche - Sanofi Aventis

GlaxoSmithKline (connu sous le sigle GSK) est une entreprise britannico-américaine, numero 2 de l'industrie pharmaceutique mondiale. Elle résulte de la fusion entre Glaxo Wellcome et SmithKline Beecham en 2000.

Chiffres clés

D'origine britannique[1], GSK emploie plus de 100 000 personnes dans 116 pays, dont plus de 15 000 chercheurs.

Son chiffre d'affaires mondial, en 2008, s'élève à 24, 3 milliards de livres, pour un budget de Recherche et Développement de 3, 506 milliards de livres.

Domaines thérapeutiques

GlaxoSmithKline a deux branches d'activité : le laboratoire GlaxoSmithKline et GlaxoSmithKline Santé Grand Public.

Le laboratoire GlaxoSmithKline est présent dans de nombreux domaines thérapeutiques : la neurologie, la pneumologie, le diabète, l'infection par le VIH… et occupe une place prépondérante en vaccinologie.

Plus de 15 000 chercheurs dans le monde se consacrent à la découverte de nouveaux vaccins et combinaisons vaccinales concernant les méningites A, B et C, le SIDA, le paludisme, l'infection à papillomavirus (à l'origine du cancer du col de l'utérus) et l'infection par le rotavirus (à l'origine de gastro-entérites sévères et qui provoque le décès de près de 500 000 enfants chaque année dans le monde). Au total, GSK détient 25 % du marché mondial de vaccins[2].

GlaxoSmithKline Santé Grand Public en France est n° 2 en santé bucco-dentaire et propose plus de 30 marques de médicaments d'automédication. (Synthol, Valda, Aquafresh et Niquitin... ).

Administrateurs

Jean-Pierre Garnier fut le directeur général de GlaxoSmithKline à partir de la fusion de SmithKline Beecham et Glaxo Wellcome en décembre 2000 jusqu'en mai 2008. C'est Andrew Witty qui assure aujourd'hui la direction de la compagnie.

GSK dans le monde

GSK en Belgique

GSK en France

Activités

Laboratoire GlaxoSmithKline

En savoir plus sur GSK en France

GlaxoSmithKline Santé Grand-Public

En savoir plus sur GSK Santé Grand Public

Chiffres clés

Chiffre d'affaires :

Production :

Outre son siège social à Marly-le-Roi, GSK France possède quatre sites industriels. Principal, dédié au respiratoire, est basé à Evreux (Eure) avec 2 000 personnes. Il a produit 138 millions de boîtes en 2007.

Près de 85% de la production de GSK France est exportée. Les sites industriels de GlaxoSmithKline en France produisent chaque année 315 millions de boîtes de médicaments conçues pour plus de 100 pays.

Caractéristiques :

5 millions de personnes, chaque mois en France, suivent un traitement mis à disposition par GSK[3]

Implantation

Le siège social de la partie française du groupe se trouve à Marly-le-Roi. Il y a également des usines de production à Évreux, Notre-Dame-de-Bondeville, Saint-Amand-les-Eaux et Mayenne surtout. Un centre de recherche, implanté aux Ulis (banlieue parisienne), se consacre à la découverte de nouvelles molécules d'intérêt thérapeutique dans le domaine des maladies cardiovasculaires et métaboliques.

Produits

Liste non exhaustive des produits de cette société :

Controverses

Amendes et procès

En 2003 GSK signa un engagement d'intégrité et paya 88 millions de dollars d'amende dans un procès civil l'accusant d'avoir fait payer un prix excessif à Medicaid pour le Paxil et un spray anti-allergique Flonase. Cette même année GSK dut payer un arriéré de 7, 8 milliards de dollars d'impôts au Internal Revenue Service (IRS), record historique en cette matière.

Paroxetine

En mars 2008 l'Agence de régulation des médicaments (Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency) conclut que GSK aurait dû avertir des effets indésirables envisageables du Seroxat énormément plus tôt[17]. GSK n'a pas pu être l'objet d'un procès pour des raisons de législation trop ancienne.

Depuis 2008, GlaxoSmithKline cite dans la liste des effets secondaires un risque de «serious discontinuation symptoms»[18].

Ribena

Le 27 mars 2007, GSK a plaidé coupable à la Cour d'un district d'Auckland pour 15 motifs déposés contre eux par la commission de commerce de la Nouvelle-Zélande en vertu des accords de commerce équitable (Fair Trading Act). La société distribuait une boisson au cassis en laissant les consommateurs croire qu'elle contenait de hauts taux de vitamine C. Deux adolescentes de 14 ans, Anna Devathasan et Jenny Suo, dans le cadre d'un projet scolaire, ont découvert que cette boisson ne contenait que particulièrement peu de vitamine C. Ces élèves du Pakuranga College d'Auckland (Nouvelle-Zélande) n'ayant pas obtenu de réponse de la part de GSK, la communication de cette affaire dans une émission sur les droits des consommateurs (Fair Go) attira l'attention de la commission du Commerce, dont les tests prouvèrent que le Ribena ne contenait pas de vitamin C à un niveau détectable.

La société écopa d'une amende de 217 000 . GSK maintint qu'il n'y avait pas intention de tromper les consommateurs et que les publicités étaient fondées sur des procédures de test qui ont été modifiées depuis. Il a été ordonné à GSK de conduire une nouvelle campagne de publicité afin d'avertir le public des faits réels, après que la société eût reconnu avoir induit en erreur le public concernant le Ribena en allégant qu'elle contenait 7 mg de vitamine C /100ml, ou 44 % des AJR, ce qui était faux. La société reconnut aussi que l'allégation que le cassis contient 4 fois plus de vitamine C que les oranges, quoique vraie en soi, était de nature à induire les consommateurs en erreur sur le taux réel de vitamine C du Ribena[19].

ROR

Depuis 2005, le directeur du SAGE (Comité consultatif mondial sur la sécurité vaccinale à l'OMS) est le Docteur David Salisbury, responsable du groupe de vaccination et des maladies infectieuses au Ministère de la santé du gouvernement britannique. Dans les années 80, le Dr Salisbury a été sévèrement critiqué pour avoir mené une campagne massive de vaccination des enfants avec le vaccin ROR (rougeole-oreillons-rubéole) fabriqué par le prédécesseur de GlaxoSmithKline. Ce vaccin fut retiré du marché japonais après que des effets secondaires eurent été constatés chez de nombreux enfants vaccinés. Le gouvernement japonais a été obligé de payer d'importantes indemnités aux victimes. En Suède, le vaccin ROR de GlaxoSmithKline fut retiré de la circulation après que des scientifiques eurent établi le lien entre le vaccin et la maladie de Crohn.

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  1. (en) Our history - About GSK - GlaxoSmithKline, gsk. com. Consulté le 23 juillet 2008
  2. Les Échos, La vaccination cherche un nouveau souffle, Les Échos, publié le 9 mars 2009 [1], consulté le 9 mars 2009
  3. Site officiel GSK
  4. Secrets of the drug trials, 2007-01-29
  5. Suicide Data Prompt Call for Black-Box Review
  6. Relationship Between Antidepressants and Suicide Attempts : An Analysis of the Veterans Health Administration Data Sets
  7. Black Box Warning Linked to Suicide Spike
  8. [2]
  9. [3]
  10. Committee staff report to the chairman and ranking member. Committee on Finance United States Senate. The intimidation of Dr John Buse and the diabetes drug Avandia. November 2007.
  11. Speakers at Carolina
  12. About the American Diabetes Association
  13. GSK accused of trying to intimidate critic
  14. Rosiglitazone no longer recommended, Lancet, 2008;372 :1520
  15. Attorney General Lockyer Announces 14 Million National Settlement with GlaxoSmithKline to Resolve Patent Fraud, Antitrust Allegations
  16. Glaxo Will Cut AIDS Drug Prices For Poor Nations Chemical & Engineering News. June 1, 2006
  17. 'Suicide'pills firm slammed
  18. Paxil (paroxetine hydrochloride) prescribing information
  19. Judge orders Ribena to fess up


Recherche sur Google Images :



"GlaxoSmithKline Global"

L'image ci-contre est extraite du site e-architect.co.uk

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (502 x 745 - 64 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/GlaxoSmithKline.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu