Max Milner

Max Milner est un universitaire et critique littéraire français.



Catégories :

Critique littéraire français - Universitaire français - Enseignant de l'Université Paris III - Naissance en 1923 - Décès en 2008

Max Milner (Mont-Cauvaire, 18 juillet 1923Dijon, 21 juin 2008) est un universitaire et critique littéraire français.

Professeur émérite de littérature à l'université Paris III - Sorbonne Nouvelle, et spécialiste des XIXe et XXe siècles, il fut, de 1970 à 1996, Président de la Société des études romantiques et dix-neuviémistes (SERD).

Biographie

La mère de Max Milner était espagnole et son père, Zdzisław Milner, traducteur de Góngora[1], était d'origine polonaise.
Il était aussi le neveu du peintre Louis Marcoussis[2], illustrateur d'Apollinaire[3]. Enfin, son épouse, Christiane, psychanalyste (morte en 2006), était la fille du chanteur d'opéra suisse Charles Panzéra.

Ses travaux ont, entre autres, porté sur Baudelaire, Gérard de Nerval, Huysmans, Bernanos, Freud ou Jean de La Croix. C'est en 1960 qu'il a rencontré la notoriété, quand il a publié sa grande recherche Le Diable dans la littérature française de Cazotte à Baudelaire, qui a paru chez Corti et qui a fait l'objet d'une réédition en 2007.

«Max Milner participe d'un mouvement qui est celui d'Yves Bonnefoy en poésie, de Claude Pichois dans la critique.»[4]

Max Milner est mort le 21 juin 2008, tandis qu'il allait avoir 85 ans.

Bibliographie

Travaux personnels

Publications collectives sous sa direction

Textes édités et commentés

Notes et références

  1. Góngora, Vingt sonnets, trad. de Z. Milner, accompagnés d'illustrations de Ismaël G. de la Serna, Paris, Cahiers d'art, 1928; puis Vingt poèmes de Góngora, trad. par Z. Milner, gravés en espagnol et ornés de 20 hors-texte par Pablo Picasso, Monaco, Les Livres merveilleux, 1948.
  2. Louis Marcoussis (1883-1941) était un peintre cubiste et un graveur.
  3. Voir, par exemple, Guillaume Apollinaire, Cocktail, ornementation de Picasso, Marcoussis, Léon Bakst, Liège, Éditions Dynamo, 1956.
  4. Stéphane Michaud, «Nécrologie de Max Milner», lemonde. fr, 27 juin 2008.

Sources

Lien externe

Recherche sur Google Images :



"Max Milner et Paul Gadenne ou"

L'image ci-contre est extraite du site paperblog.fr

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (360 x 424 - 40 ko - jpeg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Max_Milner.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu