Skuff

Le skuff est un dérivé manufacturé du cannabis. Il se différencie de son cousin le haschisch de par sa composition 100 % naturelle.



Catégories :

Cannabis

Approximativement 0, 75 gramme de skuff, un morceau compressé et un cassé.

Le skuff est un dérivé manufacturé du cannabis. Il se différencie de son cousin le haschisch de par sa composition 100 % naturelle.

Histoire

Depuis que les hommes cultivent et consomment le cannabis, ils ont mis en place différents procédés pour conditionner et d'élaborer des dérivés de la marijuana.

Un de ces procédés consistait à étendre un grand carré de tissu étanche au sol puis de réunir plusieurs kilogrammes de fleurs de cannabis dans un linge de coton fermé par une corde de chanvre en un gros baluchon. Par la suite le baluchon était frappé vigoureusement contre le sol sur la toile jusqu'à ce que la majorité des particules fines se soient échappées du baluchon. La poudre recueillie sur la toile était récupérée puis agglomérée à la main et enfin pressée en bloc ou en plaque compacte. Cette tradition séculaire est toujours pratiquée aujourd'hui en Inde et au Maroc surtout.

Cependant, le renouveau est venu des Pays-Bas où des consommateurs réguliers de cannabis eurent l'idée d'élaborer une machine, le «Pollinator» sorte de long et gros rouleau métallique dont les parois sont faites de tamis et qui permet d'augmenter significativement le rendement et la production qui étaient plutôt faible avec le battage manuel.

Au Maroc, autour de Tanger, on pratique plusieurs «frappes». On se sert d'un pot en terre recouvert d'un tissu ressemblant à un bas ou un collant de femme censé laisser passer les particules (le haschisch). Sur ce dernier sont déposées les têtes des pieds femelles puis on recouvre d'autres tissus. Le tout est noué sous le pot de manière à tendre les tissus au maximum. Par la suite, avec un bâton ou d'un autre ustensile contondant, on frappe sur les tissus. La première récolte au fond du pot est la qualité n°1. Ce sont les fibres qui se détachent le plus aisément. On redébute l'opération et on récupère un produit moins fort. Puis une troisième fois. Cette poudre, la n°1, la 2 ou la 3, est mise ensuite dans l'emballage plastique d'un paquet de cigarettes blondes, serrée à l'intérieur et frottée contre la jambe pour la chauffer et l'amalgamer pour la rendre plus compacte. C'est une méthode artisanale pratiquée à la va vite par les paysans pour dépanner un voyageur ou emmener un petit bout de «shit» avec eux, quoiqu'ils préfèrent le «kif» (têtes des pieds femelles coupées finement et fumées à la pipe) ou «sipsi» généralement. À grande échelle néanmoins, le principe est le même.

Fabrication

Aujourd'hui le skuff est fabriqué principalement au Maroc et au Pays-Bas. La production marocaine artisanale représente cependant particulièrement peu comparée à la production semi-industrielle hollandaise. En effet jadis produit rare et méconnus le skuff est actuellement démocratisé par les Pays-Bas, qui sont les premiers producteurs mondiaux et ce grâce à la mécanisation du procédé de fabrication ainsi qu'à la naissance de nouvelles variétés de marijuana.

Il suffit de mettre plusieurs kilogrammes de têtes de cannabis dans la machine qui les bat automatiquement et les particules filtrées par des tamis sont récupérées dans un réceptacle sous la machine. Il ne reste plus qu'à compacter le produit. Le rendement est particulièrement faible, à peu près un pour cent, soit dix gramme de skuff produit pour un kilogramme de têtes de cannabis battues. Ceci explique en partie le coût élevé du skuff comparé au haschich ou au cannabis, par contre le coût est allégé par le fait que les têtes de cannabis battues ne sont pas perdues et contiennent toujours du THC ce qui permet leur revente.

Selon la variété de marijuana utilisée le rendement fluctue beaucoup, en effet certaines variétés biologiques modernes sont particulièrement poudreuses et plus adaptées à la production de skuff.

Propriétés

Le skuff est un produit extrêmement concentré en THC, le taux est supérieur à 20% et peut atteindre presque 30% pour les variétés les plus modernes. Le skuff est de couleur vert-brun à vert vif, sa consistance est solide et compacte et il brûle particulièrement rapidement dès qu'une flamme est approchée. L'enthousiasme visible aux Pays-Bas pour le skuff est explicable par deux facteurs, premièrement le taux élevé de THC qui attire les jeunes en recherche de «défonce» rapide et brutale et secondement le goût particulièrement doux et sucré qui tranche avec l'acidité et l'âpreté de certains haschich ou herbes.

Les industriels du cannabis hollandais élaborent particulièrement souvent de nouvelles recettes toujours plus fortes en THC en rajoutant au skuff des cristaux de THC pur.

Voir aussi

Recherche sur Google Images :



"7 grammes de skuff beaucoup"

L'image ci-contre est extraite du site cannaweed.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (375 x 500 - 57 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Skuff.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu